Faire-part de naissance à tirette

Ou comme dit l’autre « un heureux événement, ça s’annonce dignement »

Encore une fois, ce qui va suivre date d’il y a 3 ans, au moment où notre Bilou a fait apparaitre sa jolie frimousse après 9 mois éprouvants, de nausées, de pur bonheur (mais soit dit en passant, la personne qui a inventé l’expression de « petits maux de grossesse » est un homme ; il n’y connait rien).

Comment donc annoncer à la terre entière, et à la famille et les amis en particulier, que vous nagez en pleine euphorie (les hormones ça madame) ? Et bien par un faire-part de naissance qui déchire sa mère (sans jeu de mots équivoque bien sûr) !

Le dit faire-part a été envoyé avec 3 mois de retard (6 dans certaines familles) car la Libellule a une terrible maladie : la procrastination qui consiste à dire « pourquoi remettre au lendemain… ce que tu peux faire le surlendemain ? » Mais le résultat valait quand même toute cette attente fiévreuse !

Alors voilà donc l’œuvre tant attendue : un faire-part de naissance à tirette !

Tadaaaaaa !

Tadaaaaaa !

Et là, tu te dis « Waouh, mais qu’est-ce que c’est booooo », tout en battant des mains frénétiquement !

Comment faire ? Trop facile, mais ça fera l’objet d’un tutoriel plus tard. Ça demande un peu d’huile de coude, de temps et un bon cutter !

Pour les matières premières, si tu es de Nantes, je te conseille La Fée du Scrap pour tous les papiers. Il y a un choix monumental et de très bonne qualité.

Pour les rubans et attaches parisiennes fantaisie, tu peux aller dans les Espaces Culturels de M. Édouard L. Ou bien route de Vannes au magasin Hélio Dalbe, là aussi tu pourras trouver ton bonheur.

Et ensuite, c’est du choix de photos, de l’impression, du découpage et de l’assemblage… Si tu as des amis de bonne volonté, ça aide. La Libellule a déployé toutes ses forces vives : ses 4 mains, et les conjoints qui n’avaient rien demandé mais qui ont découpé à tout va malgré des nuits courtes (oui parce que je te rappelle qu’au vu des photos, on ne peut pas vraiment préparer ce faire-part à l’avance, c’est peut-être le seul bémol).

Quelques photos du prototype, quand tu tires sur la languette, les photos défilent, magie magie (et vos idées ont du génie… non ? bon ok) :

Une pincée de Maman...

Une pincée de Maman…

Un zeste de Papa...

Un zeste de Papa…

Laissez mijoter 9 mois...

Laissez mijoter 9 mois…

Et vous obtiendrez 3.5kg pour 49 cm de douceur.

Et vous obtiendrez 3.5kg pour 49 cm de douceur.

Quand on ouvre la carte

Quand on ouvre la carte

Résultat : malgré le temps passé entre la naissance du petit prince et la réception du courrier, le public conquis a adoré, ce qui a fait passer la pilule plus facilement et au lieu du « ah ben, on l’aura attendu celui-là », on a eu droit à « pas mal, vous avez bien bossé (valable pour le faire-part comme pour le bébé bien sûr !) ».

Pour le plaisir, voici les différents faire-part pour chaque membre de la famille. Cherry on the cake, l’enveloppe était assorti à la couleur dominante du papier, on a le souci du détail ou on ne l’a pas, et la Libellule l’a (attention, spéciale dédicace aux fans de France : ce je ne sais quoi, que d’autres n’ont pas, qui nous met dans un drôle d’état…).

Faire-part-naissance-a-tirette