Petit cadeau pour pendaison de crémaillère

 

Ou comment ne pas arriver les mains vides à une soirée entre collègues, genre trop la honte de boloss (oui la Libellule est djeuns dans sa tête)..?

pot-de-bonbons-crémaillère-fini

Comme tu as déjà pu le remarquer, la Libellule à Lunettes a de multiples qualités dont une particulièrement : le sens aigu du comment-faire-plaisir-en-toute-circonstance (ah oui, et la modestie aussi, important ça la modestie…). Ainsi donc, elle ne manque jamais une occasion d’appliquer cette qualité au quotidien ! Même au travail.

Contexte : une collègue, qui a récemment fait l’acquisition d’une maison d’architecte, a eu envie de fêter ça comme il se doit. Elle et son mari ont donc organisé plusieurs pendaisons de crémaillère « thématiques », dont celle spéciale collègues.

Et là c’est le dilemme : on apprécie vraiment la personne avec laquelle on passe plusieurs heures chaque jour (parfois plus qu’avec ses propres enfants) ; mais tout de même, entre les chaussures à changer du grand et le lait bio du petit, on souhaite consacrer un budget plus que raisonnable à cette soirée ; mais en même temps, le cadeau commun (auquel on a bien sûr participé) va être apporté par quelqu’un d’autre, ça ne se fait pas d’arriver les mains vides ; mais le truc c’est qu’une bouteille de vin ou une orchidée, ça fait un peu déjà vu non…

Bref, devant cette situation cornélienne, il faut se rendre à l’évidence :


Sois créative ma fille…


Alors c’est parti ! Je fais un rapide état des lieux de la situation : un nouveau nid, un couple très très amoureux, faisant partie de la génération adulescent… ça sent bon les références aux couples mythiques et aux bonbons. Dans mes placards, j’ai un bocal Ikea qui est à traîner depuis… mieux vaut ne pas compter (dans la veine du « tu vois j’avais bien fait de le prendre » ). Il me reste de l’encre dans l’imprimante, des pics à brochette du dernier BBQ 2015, j’ai une boîte pleine de rubans, ça va le faire. Un petit tour au supermarché d’à côté pour la matière première et on commence le montage de tout ça.

Matières-premières-pour-confection-bocal-bonbons-crémaillère                 Matières-premières-pour-confection-bocal-bonbons-crémaillère-2

Pour ton information, et pour lever tout doute quant à une éventuelle action anticipée (procrastination quand tu nous tiens), nous avions rendez-vous à 20h00 dans la-dite nouvelle maison et j’ai commencé l’atelier vers 17h00 (avec des enfants et des parents non-préparés/non-douchés/non-habillés/non-bagagés, ne pas rayer la mention inutile). Bref ça ne prend vraiment pas beaucoup de temps et ça occupe les grands enfants (P.Daddy et Bilou s’en sont donnés à cœur joie pour la confection des brochettes).

A peine une heure plus tard, du sucre plein les doigts (et un peu plein la bouche aussi, faut bien goûter le produit ma p’tite dame), quelques dizaines de brochettes étaient prêtes mais il n’en fallait que 5 pour remplir le bocal : 2 chacun + 1 à partager… On cache le couvercle, quand même un peu moche, par quelques rubans en accord avec la feuille de papier : bleus, gris et blancs pour illustrer les couples mythiques rehaussés d’un ruban rouge au centre pour représenter nos hôtes et l’affaire est dans le sac bocal !

Un jean, du mascara, un dépose-minute des enfants chez des amis (à faire pâlir d’envie les livreurs de pizzas, sushis et autre joyeuseté du week-end quand t’as la flemme) et le petit bocal sucré faisait l’objet de remerciements. Comble du bonheur pour la Libellule, on lui a demandé où elle l’avait acheté !!

IMG_6200

Couvercle-et-rubans

IMG_6202